CA de la RMR
Jeudi, 7 juillet 2016

Pour une dernière fois avant les vacances estivales, le conseil d’administration de la Régie des matières résiduelles s’est réuni en séance ordinaire à Saint-Félicien.

Analyse des ICI : favoriser le recyclage et diminuer l’enfouissement

La RMR est actuellement en train d’analyser la situation des ICI (industries, commerces et institutions) sur son territoire afin d’augmenter sa performance au terme du recyclage et ainsi diminuer l’enfouissement.  Ainsi, le conseil d’administration évalue certaines stratégies d’amélioration afin de favoriser la participation des ICI à l’effort et aider la préparation à l’arrivée des matières organiques. C’est dans ce sens qu’une résolution a été votée pour analyser la possibilité de municipalisation des ICI.

Boues de fosses septiques

Déjà cinq ans ce sont écoulées depuis la mise en place du service de vidange des fosses septiques. Le présent contrat, se terminant à la fin de l’année amène donc le CA à autoriser la direction générale à procéder à un appel d’offres publiques pour le prochain contrat. Rappelons qu’il y a près de 15 000 fosses sur le territoire de la RMR et qu’annuellement ce sont environ 5000 fosses permanentes et saisonnières qui obtiennent le service. La fréquence de vidange est fixée par rapport aux normes de la loi sur la qualité de l’environnement, soit 2 ans pour une résidence permanente et quatre pour une saisonnière.

Recherche et développement – Sacs de plastique

Par ailleurs, la RMR travaille depuis près d’un an sur une façon d’optimiser le traitement des sacs et emballages souples de plastique dans ses installations de Roberval. Une firme régionale spécialisée dans l’invention et la mise en place de structure s’est jointe à l’équipe du centre de tri pour trouver un nouveau système de tri et de compactage des sacs et emballages souples de plastique pour l’expédition sur le marché du recyclage. Des investissements de 240 000 $ dont près de 60 % sont subventionnés par un programme d’optimisation des centres de tri piloté par Recyc-Québec et 40 % par la RMR, auront permis la création d’une méthode originale qui fait déjà l’objet de convoitise de certains fournisseurs d’équipement au Québec!